Retour à la page d'accueil

Enquêtes sur l'impossible

menu

paranormal

Les visages de Bélmez
Les combustions humaines spontanées

animaux étranges

La bête d'Elmendorf
Zana, la femme sauvage




Vous pouvez utiliser ce bouton pour faire un lien vers ce site:


Enquetes sur l'impossible




La Bête d'Elmendorf

Introduction

En 2004, un étrange animal est photographié au Texas; apparemment, ce genre de bêtes était aperçu dans les environs depuis quelques temps. Ressemblant à un chien, l'animal n'a pas de poils, ou alors n'a qu'une frange sur le dos. Sa peau est bleu-grise et il est très maigre. Les quelques cadavres retrouvés présentent des caractéristiques insolites, et lorsqu'on tire sur la bête, elle ne saigne pas.

Son apparence étrange alimente vite les rumeurs qui parlent de Chupacabra. Mais qu'en est-il vraiment?


Survol des cas les plus intéressants:

Mai 2004, Elmendorf, Texas:1, 2, 3
Devin McAnnaly, propriétaire d'un ranch, a abattu cette bête après qu'une trentaine de ses poulets soient dévorés en plein jour.

"Il était sous un arbre et mangeait des mûres", affirme Devin McAnnaly. Il est rapporté que l'animal n'aurait pas saigné lorsqu'il fut abattu.

Terry DeRosa, du Zoo de San Antonio, croit que cela pourrait être un chien nu du Mexique.

D'autres experts qui ont vu la photo affirment qu'il s'agit d'un animal atteint de gale sarcoptique, et qu'à l'origine, la bête avait des poils.

C'est à cet incident que la "bête d'Elmendorf" doit son nom.



Juillet 2004, Glyndon, Maryland:4
La famille Wroe, du Maryland, aperçoivent dans leur cour une étrange créature qui les observe à leur tour. Le lendemain, Jacob Wroe est capable de la filmer.

Plus d'un mois après, c'est devenu une créature familière des environs. L'animal se rapproche des maisons et mange même la nourriture pour chat que lui laissent les habitants.

La bête n'est pas timide et sort au grand jour. Les habitants ne la craignent pas. Jacob Wroe affirme que la bête "n'a pas l'air de vouloir faire mal à qui que ce soit." Même les chats et les chiens des environs la tolère.


Juillet 2004, Joppa, Maryland:5
La famille Mathis a filmé une bête bien étrange sur leur ferme du Maryland environ un an plus tôt. Ils n'avaient pas rendue publique cette vidéo, jusqu'à ce que la presse parle de l'animal aperçu à Glyndon. Jon Mathis affirme que c'est le même animal.

Paul Peditto, du Département des Ressources Naturelles, a dit: "Ma première impression est qu'il s'agit d'un renard roux atteint de gale sarcoptique". Il ajoute toutefois qu'ils ne peuvent pas en être certains. "Nous ne pouvons pas écarter la possibilité que quelqu'un avait un animal exotique comme animal de compagnie, et qu'il fut relâché, pour une raison ou une autre".


Août 2004, Elmendorf, Texas:2, 6
La bête qui fut abattue en mai à Elmendorf est exhumée et analysée.

Après avoir examiné le crâne exhumé, John Gramieri, Curateur du Zoo de San Antonio, pense que c'est une croisement entre un chien et un coyote, avec d'étranges dents. "C'est clairement un membre de la famille du chien. Pour une raison ou une autre, cet animal avait une très mauvaise fusion des dents avant, permettant à la mâchoire de se développer d'une facon anormale chez un mammifère.(...)Il avait apparemment des problèmes de peau qui l'ont rendu chauve sur pratiquement tout le corps."

John Gramieri, ainsi que des propriétaires de ranch des environs, croient qu'il y a plus d'une bête de la sorte dans les parages. Les propriétaires de ranch croient même qu'elles se reproduisent.

Whitley Strieber, un biologiste qui s'intéresse à l'affaire et qui a publié plusieurs articles à son sujet sur le site "Unknown Country", ajoute que la sctructure de la mâchoire n'est pas une difformité dans le sens propre du terme, puisqu'elle est symétrique. "Ce n'est pas une mâchoire de mammifère. Cela ressemble à la mâchoire d'un reptile. Il n'y a rien dans le code génétique des mammiferes qui permette une structure de mâchoire comme celle-la. Cela soulève la possibilité d'une manipulation génétique intentionnelle, ou d'une mutation naturelle extrêmement inhabituelle."










Octobre 2004, Pollock (Lufkin), Texas:3, 7, 8
Sous le patio de la maison, une étrange bête sans poil fut aperçue. Les deux gros chiens de la famille jappaient, mais se sont mis à pleurer et à se plaindre lorsque le propriétaire a tenté d'approcher les chiens de la bête. L'étrange animal fut abattu, et aucun sang ne coula de la blessure. C'était un mâle, et il pesait entre 15 et 20 livres. L'homme a ensuite téléphoné à sa soeur, Stacy Womack, qui est venue immédiatement afin de l'aider à identifier la créature. Alors qu'elle se rendait sur les lieux, un animal similaire a traversé la route juste devant elle, la tête basse et la queue entre les pattes. Elle soupconne le deuxième animal d'être le partenaire du premier.

Stacy Womack, qui a plus de vingt ans d'expérience dans le domaine vétérinaire, a observé l'animal mort, et n'en croyait pas ses yeux. "C'était tellement nécrosé, les tissus étaient tout simplement pourris. On aurait dit quelque chose qui était mort depuis un mois." Elle a pris une série de clichés dont quelques-uns sont illustrés à gauche. En tenant la tête de l'animal par une oreille, afin de prendre une photo, l'oreille s'est cassée "comme un biscuit".

Le Dr Mike Nance, vétérinaire, croit qu'il s'agit d'un chien avec une multitude de problèmes de peau. Il dit aussi que l'apparente malnutrition de la bête peut s'expliquer par une difficulté à s'alimenter à cause de la dentition déformée. Il note aussi que la bête présente certaines caractéristiques du chien nu du Mexique. Le Dr Nance termine en affirmant que sans test d'ADN, il est difficile de déterminer l'espèce animale.


Novembre 2004:9
Les tests d'ADN prélevés sur la carcasse d'Elmendorf quelques semaines plus tôt ne sont pas concluants. En effet, les cellules sont trop endommagées par la lumière, la chaleur ou des radiations pour que l'ADN soit étudiée de façon efficace.
L'apparence du crâne fait dire aux experts que l'animal était un canin.

Les biologistes texans concluent, en bout de ligne, qu'il s'agit probablement d'un coyote atteint de la gale sarcoptique. Leur évaluation est uniquement basée sur l'étude des photos.

Whitley Strieber, le biologiste qui avait commandé cette étude, ne se satisfait pas de cette réponse. Il dit que le verdict des experts n'explique pas les difformités du crâne. La gale sarcoptique ne créerait pas, habituellement, d'altération du squelette. Dans ce cas-ci, les incisives sembleraient être plus grande que la moyenne.


Mars 2005, Harrison County, Texas:10
Diffusée sur le site internet de KLTV le 8 mars 2005, cette photo avait été prise quelques jours avant par un homme dans le comté de Harrison.

Certains ont affirmé que l'animal était un croisement, d'autres ont parlé du Chupacabra.

James Wright, un vétérinaire travaillant au Texas Department of State Health, affirme quant à lui que la bête est soit un chien, soit un coyote, sévèrement atteint d'un problème de gale.


Janvier 2006, Angelina County, Texas:11
Diffusée sur le site internet de KLTV le 18 janvier 2006, cette photo avait été prise quelques jours auparavant par deux frères. Ils étaient partis chasser l'écureuil lorsqu'ils ont aperçu cette bête. Ils ont fait feu et ont tué l'animal.

Un des deux frères, Kulby Russel, affirme que ce n'est pas la première fois qu'il rencontre une telle bête.


Janvier 2006, Texas:12
Le Docteur Billy Higginbotham du Centre Texas A and M Research Center, situé à Overton, affirme que l'animal retrouvé quelques jours auparavant dans le comté Angelina est un animal commun. Selon lui, il s'agit soit d'un coyote, soit d'un chien sauvage, ou d'un croisement coyote-chien. Dans tous les cas, l'animal serait atteint de gale sarcoptique.

Le Dr. Higginbotham demande aux gens de ne pas s'alarmer s'ils rencontrent un tel animal, mais de le signaler plutôt au département de la faune et des parcs de leur région. "Nous n'avons pas de nouvelle espèce animale qui circule librement dans l'est du Texas", affirme-t-il.


Qui est Whitley Strieber ?
Whitley Strieber

Certains lecteurs seront intéressés de savoir que Whitley Strieber, un biologiste qui s'est grandement intéressé au cas de la bête d'Elmendorf, a écrit un livre en 1985, relatant son enlèvement par des extra-terrestres et qui s'intitule Communion. Il s'intéresse maintenant à tout ce qui touche l'inexpliqué, et on peut le lire sur son site web Unknown Country, ou l'entendre à son émission de radio.

C'est lui qui a financé l'étude sur l'ADN de la bête d'Elmendorf, et il a tenté de le faire de façon anonyme.

De tout ce que j'ai lu comme citations sur la bête d'Elmendorf et les autres cas semblables, il est le seul expert, à avoir parlé de "mâchoire rappelant celle des reptiles". Il est aussi le seul expert, à ma connaissance, à suggérer une manipulation génétique intentionnelle.


Survol des différentes hypothèses

L'hypothèse de la gale sarcoptique

La gale sarcoptique est une maladie causée par un parasite, le Sarcoptes Scabiei, un acarien ou mite de très petite taille. Il n'est pas rare de rencontrer des animaux sauvages atteints de cette gale. Parmi les différents symptômes attribués à la gale sarcoptique, le canin peut perdre ses poils, développer des lésions sur l'épiderme, avoir une peau plus épaisse, bleutée ou grise, et couverte de croutes.13, 14, 15

Le site de la Fédération des Gestionnaires Trappeurs du Québec13 mentionne à propos de cette maladie:
"C'est un parasite qui souvent améne une dermatite très étendue, très grave et qui peut faire mourir un très grand nombre d'animaux. Nous avons eu l'occasion de voir des renards et des coyotes qui en décembre ou janvier avaient perdu une grande quantité de poils et duvet et qui étaient littéralement morts de froid."

Voici un exemple de coyote atteint de la gale sarcoptique:

Voici des comparaisons de canins atteints de gale sarcoptique avec la photo de la bête d'Elmendorf.


Voici des comparaisons de crânes de renard et de coyote avec le crâne de la bête d'Elmendorf.

La plupart des experts interrogés sur le cas de la bête d'Elmendorf et des cas semblables, étaient d'accord qu'il s'agissait d'un canin atteint de gale sarcoptique.

Bien que ce soit la meilleure hypothèse qui existe jusqu'à ce jour, elle n'explique pas certains points:
- Pourquoi dans deux de ces cas (Elmendorf et Pollok) l'animal abattu n'a pas saigné?
- Pourquoi y a-t-il difformité de la mâchoire et de la dentition?


L'hypothèse du chien nu

Terry DeRosa, du Zoo de San Antonio, avait suggéré la possibilité que la bête d'Elmendorf soit un chien nu du Mexique. Le Dr Mike Nance est allé de la même comparaison dans le cas de la bête de Pollok.

La différence marquante entre ces bêtes et le chien nu du Mexique se situe au niveau de la taille. En effet, cette race de chien est bien plus petite que ne le sont les cas des bêtes étudiées ici.

Il existe une autre race de chien nu, toutefois, qui aurait la taille appropriée, il s'agit du chien nu du Pérou, un animal beaucoup plus rare.

Voici la comparaison de la bête du Comté de Harrison avec ces deux races de chien:

Il ne faut pas oublier, en étudiant ces bêtes, qu'il peut très bien s'agir d'animaux différents dans chacun des cas rencontrés. Si l'hypothèse de la gale sarcoptique est avérée, certaines de ces bêtes ont pu être des chiens, alors que d'autres étaient des renards ou des coyotes.

Et s'il s'agit d'un chien dans certains cas, les chiens nus ne sont pas les seules races à retenir, puisqu'une race à poils plus longs peut avoir été victime de la gale sarcoptique.

Le cas le plus susceptible de présenter un chien est le cas de la bête de Glyndon. Son comportement ressemble à celui d'une bête qui fut apprivoisée. La placidité des chiens du voisinage à son égard contraste aussi avec les autres cas où des chiens ont eu peur des bêtes rencontrées.


L'hypothèse du Chupacabra

Parmi le public, beaucoup ont réagi à ces photos et ces vidéos en mentionnant le Chupacabra. Il s'agit d'une bête légendaire de Puerto Rico qui s'attaquerait aux animaux de ferme, particulièrement aux chèvres, en suçant leur sang. Certains lui attribuent une origine extra-terrestre.

Dans les dernières années, les apparitions prétendues de Chupacabra ne se limitaient plus à l'île de Puerto Rico, mais débordaient bien au-delà, avec certains cas en Amérique du Nord.

Mon avis personnel est que s'il s'agit d'un Chupacabra, il n'avait pas la vigueur que lui accorde la légende, puisque toutes ces bêtes étaient maigres et apparemment maladives.


L'hypothèse du cerf de Muntjac

Plusieurs personnes du public ont mentionné une ressemblance avec le cerf de Muntjac, un petit cervidé de la région de la Chine.

Toutefois, les seules ressemblances se trouvent au niveau des canines, comme vous pouvez le voir dans ce montage pour comparer les deux crânes. Les pattes de la bêtes de Pollok, photographiées de près, sont très loin de ressembler à une patte de cerf, et l'appartenance du crâne de la bête d'Elmendorf à la famille canine fait l'unanimité auprès des experts cités.


Les autres hypothèses

Désastre écologique: Un nombre élevé d'animaux déformés dans un même endroit peut être le signe, selon certains, d'un désastre écologique, comme des produits toxiques déversés dans l'environnement en grande quantité.

Animal exotique: Des gens du public ont aussi fait des rapprochements avec d'autres animaux provenant des quatre coins de la planète:

  • le thylacine (éteint depuis 1936)
  • la hyène
  • le protèle
  • le lycaon
  • le sanglier
  • et le phacochère

Ces hypothèses d'animaux exotiques sont peu semblables, puisque le thylacine est un marsupial, que la hyène, le protèle et le lycaon ont une pilosité abondante, et que le crâne des bêtes d'Elmendorf n'ont rien à voir avec un phacochère ou un sanglier.

Voici ces hypothèses illustrées, afin de les comparer avec les bêtes d'Elmendorf.




Mon hypothèse personnelle

Je me demande si on n'aurait pas à faire avec un problème génétique causant une difformité des dents, qui se propagerait dans la population de renards ou de coyotes de la région texane. Mal équipées en dentition, ces bêtes auraient de la difficulté à se nourrir, s'affaibliraient, et leur système immunitaire en souffrirait.

Les bêtes seraient ensuite plus sensible aux ravages de la gale sarcoptique. (Il semblerait que les canins ayant une immunité plus faible serait effectivement plus à risque d'être victimes de la gale.14)

Ça expliquerait presque tout... quoi que, je n'ai pas d'explication logique à fournir sur le fait que deux des bêtes n'aient pas saignées lorsqu'elles furent abattues.


Références:

1. Chupacabra? Strange Animal Found in Elmendorf, WOAI

2. The Mystery of the Elmendorf Beast, Unknown Country

3. Whitley Talks on Coast About New Elmendorf Beast, Unknown Country

4. Mystery Creature Lurks In Baltimore County, NBC 13

5. Mystery Animal Possibly Spotted In Harford Co., NBC 13

6. S.A. Zoo Weighs-In on Chupacabra Debate, WOAI

7. Elmendorf Beast, Wikipedia

8. 12 octobre 2004, KLTV

9. Texas Biologists 'Identify' Mystery Animal, Unknown Country

10. 8 mars 2005, KLTV

11. 18 janvier 2006, KLTV

12. 20 janvier 2006, KLTV

13. La gale sarcoptique, Fédération des Gestionnaires Trappeurs du Québec

14. Les Maux Canins, Cybertoutou

15. Diseases and Parasites of the Gray Wolf , Wolfbehavior

Retour au haut de la page

Visitez mes autres sites! Cliquez ici.

© 2006-2009 TwoHorses Creations
Reproduction interdite sans autorisation




Nous faisons appel à des entreprises de publicité tierces pour la diffusion d'annonces sur notre site Web. Ces entreprises peuvent utiliser les données relatives à votre navigation sur notre site Web ou d'autres sites (à l'exception de votre nom, adresse postale, adresse e-mail ou numéro de téléphone) afin de vous proposer des annonces de produits ou services adaptées à vos centres d'intérêt. Pour en savoir plus sur cette pratique ou sur la possibilité d'interdire l'utilisation de ces données par ces entreprises, cliquez ici.