Le Grand Pingouin

grand pingouin

~ Reportage ~ Tableau ~ Galerie d'images ~



Le ciel qui avait grisonné et le vent qui s'était fait plus cinglant leur avait bien annoncé une tempête, mais la force avec laquelle elle crache et elle souffle a quelque chose de surnaturel dans l'esprit des cinq hommes. Ils se taisent, inquiets, cernés dans leur cabane par un orage d'une rare violence.

-" C'est ce drôle d'oiseau. C'est à cause de lui. "

Ils mâchouillent leurs pipes et se regardent d'un air entendu. Quelques heures plus tôt, ils trouvaient sur l'île un oiseau noir et blanc, assez grand, flanqué de deux moignons d'ailes qui ne lui permettaient pas de s'envoler. Son énorme bec le rendait grotesque aux yeux des cinq compagnons, qui ont bien ri en le capturant.

Maintenant, ils ne rient plus. La bête est enfermée dans une pièce minuscule de la maisonnette, et elle fait un puissant vacarme. Elle crie, se débat, tandis que le bois de la cabane craque et frémit sous la violence de l'orage.

Trois jours. Le vacarme de l'oiseau, le ronflement agressif du vent, la pluie qui s'infiltre partout, pendant trois jours.

-" C'est diabolique, je vous le dis. J'ai jamais vu ça une tempête pareille.

grand pingouin

- C'est point l'diable, c'est une sorcière qui s'est cachée sous l'habit d'un oiseau. J'vois pas quoi d'autre pourrait mener un boucan pareil et faire enrager le ciel en même temps. "

Les trois jours ont épuisé les hommes, les ont usés, effrayés, poussés à bout. Convaincus de la culpabilité de l'oiseau, ils l'entraînent dehors dès que le ciel se fait plus clément, et entreprennent son exécution. N'ayant que des bâtons à portée de la main, ils frappent sur la bête à tour de rôle. Elle est vigoureuse, cette bête. Elle mettra plus d'une heure à mourir.


Cela se passait en 1840, sur l'île de St-Kilda, en Écosse. Cinq hommes superstitieux et ignorants ont massacré un des touts derniers grands pingouins de la planète.

L'extinction officielle de l'espèce est datée de quatre ans plus tard, soit le 3 juin 1844, alors que trois marins débarquent sur une île rocailleuse de l'Islande et y tuent un couple de grand pingouin, écrasant au passage l'œuf qu'ils couvaient.

Ce furent les deux derniers massacres d'une longue série ayant mené à l'extinction de l'espèce. En effet, l'histoire fort triste du grand pingouin fait parfois un frisson le long de l'échine.

~ Morphologie et particularités ~

grand pingouin

Ce grand oiseau de plus de 70 cm habitait dans l'Atlantique Nord, appréciant les escarpements rocheux où il déposait son unique œuf loin des prédateurs terrestres. Ainsi, on en retrouvait des colonies dans l'Est du Canada et des États-Unis, en Islande, au Groenland et dans le Nord de l'Europe. À une certaine époque, il existait des millions d'individus.

L'animal était morphologiquement parfait pour la nage. Il plongeait et nageait avec grâce et agilité. Les adultes se nourrissaient de poisons, tandis que les immatures mangeaient du plancton. Ses petites ailes et ses pattes palmées lui interdisaient le vol et rendait sa démarche sur la terre ferme plus ou moins adroite et en faisaient une proie facile pour les humains.

Dans ses carnets de voyage, Jacques Cartier rapporte que ses hommes pouvaient parfois tuer plus d'un millier de ces oiseaux qui étaient fort abondants à l'époque sur la côte Nord-Est de l'Amérique du Nord. La colonie de l'île Funk, au Canada, aurait été la plus imposante au monde.

On dit que la chair et les œufs du grands pingouins étaient comestibles, et avaient bon goût. En plus de servir de repas, le grand pingouin avait d'autres avantages. Sa graisse était fort prisée, utile pour s'éclairer et se chauffer, et ses plumes étaient exhibées comme ornements sur les chapeaux. Son utilité la plus insolite est sûrement cette idée de se servir du grand pingouin comme appât pour la pêche.

~ Histoire de l'extinction ~

Quand les marins ont commencé à sillonner de plus en plus la Mer du Nord, les colonies abondantes de grands pingouins leur ont servi de garde-manger. Faciles à attraper, les marins en capturaient au passage une grande quantité. Ils en remplissaient des barques pleines, en tuaient quelques-uns et gardaient les autres vivant, leurs pattes clouées sur le pont du navire, afin de se conserver une réserve de viande fraîche pour le voyage.

Certains récits racontent aussi que pour traverser les hivers rudes, les habitants des îles de l'Atlantique Nord pouvaient capturer une importante quantité de grands pingouins et les conserver vivants dans une grange afin de s'approvisionner durant tout l'hiver.

L'extinction s'est faite par étapes progressives, selon l'accessibilité de l'endroit. Ainsi, les grands pingouins ont disparu de la Finlande dès les années 1300. Ensuite, ils se sont raréfiés dans les années 1700 sur les côtes de l'Amérique du Nord, pour disparaître complètement du Canada vers l'an 1800. Ils ont disparu du Groenland vers 1815, et ont survécu en Écosse jusqu'en 1840.

En 1830, une explosion volcanique accompagnée d'un grand tremblement de terre sur l'île Geirfuglakar, en Islande, a décimé presque toute la population de grands pingouins qui y nichaient. Les survivants se sont déplacés vers l'île Eldey, toujours en Islande, où furent tués les derniers spécimens de l'espèce en 1844.

Plus aucun grand pingouin n'a été "officiellement" aperçu par la suite.

Il y a de temps en temps, des gens qui affirment avoir vu un grand pingouin, ces témoignages n'ont pas été vérifiés. Il pourrait s'agir de survivants de l'espèce, comme il pourrait s'agir d'une confusion avec une autre espèce d'oiseau.

~ Les reliques de grands pingouins ~

grand pingouin

Le tragique destin de cet oiseau décimé par l'appétit sans limite des hommes, se conclut sur une note toujours aussi déplorable.

En effet, lorsque l'oiseau s'est raréfié, les directeurs de musée et certains scientifiques ont commencé à s'intéresser à cette espèce. Ils offraient des sommes d'argent importantes en échange d'un œuf ou d'un spécimen et la chasse aux grands pingouins était devenue pour plusieurs une chasse au trésor.

Il existe encore aujourd'hui environ 80 grands pingouins naturalisés, 75 oeufs et une dizaine de squelettes dans plusieurs musées à travers le monde.



Liens:

The Great Auk